Bonnard et Le Cannet dans la lumière de la Méditerranée

Couverture du livre Bonnard et le Canet dans la lumière de la Méditerranée

Musée Bonnard — Le Cannet — 2011

Musée Bonnard
Pierre Bonnard — Wikipédia

Présentation de l'éditeur :
Pierre Bonnard a séjourné au Cannet par intermittence de 1922 à 1947. Il loue trois villas entre 1922 et 1926 avant d’acquérir en 1926 « Le Bosquet », une maison sur les hauteurs de la ville où il se retire définitivement à partir de 1939 jusqu’à sa mort en 1947. Les paysages du Cannet et la lumière du Midi sont pour lui des sources d’inspiration inépuisables. C’est durant cette période qui dure près de 22 ans qu’il peint ses tableaux les plus inspirés, ceux dont les spécialistes s’accordent à dire qu’ils sont ses plus belles œuvres. Le paysage environnant agit en profondeur sur Bonnard au même titre que la Sainte Victoire pour Cézanne ou Giverny pour Monet, comme des territoires prégnants. Des chefs-d’œuvre aussi incontournables que L’Autoportrait en boxeur, l’Atelier au mimosa, La Terrasse ensoleillée, Nu à la baignoire ou L’Amandier en fleurs feront partie de ce premier événement. Aucune des deux guerres mondiales qu’il a connues, comme la crise économique des années trente, ne sont évoquées dans cette œuvre magistrale qui se déroule en parallèle au temps qui passe. L’œuvre inclassable de Bonnard est intemporelle et détachée du temps. Sa relecture et la création d’un musée qui lui est dédié participent à sa reconnaissance.

Biographie de l'auteur :
Véronique Serrano est conservateur du musée Bonnard au Cannet et Commissaire de l'exposition Bonnard et le Cannet, dans la lumière de la Méditerrannée.

Ma contribution à cet ouvrage :
réalisation des reproductions des œuvres de Pierre Bonnard situées à Paris.